Biodiversité

La Flore d'Isabelle
L’anémone pulsatille rouge
Créé le 12 Mai 2013

image utilisateur


Imaginez une précieuse pépite d’or scintillante dans un écrin de velours bordeaux aux reflets noirs …
C’est pourtant sur les hauteurs des gorges de l’Alagnon, sur les talus défraîchis par l’hiver, au début du printemps, que l’on peut avoir la chance de découvrir une telle merveille :
Voici l’ANEMONE PULSATILLE ROUGE ou PULSATILLA RUBRA de la famille des RENONCULACEES.
Sa fleur bordeaux foncé aux reflets rouges est composée de six pétales disposés en cloche, couverts de poils soyeux argentés, avec dans son cœur un bouquet d’étamines jaune doré.
Ses feuilles sont pennées, couvertes de poils argentés et disposées en rosette près du sol.


image utilisateur


L’anémone pulsatille rouge que l’on appelle aussi herbe aux vents est une plante toxique.
L’anémone pulsatille est très utilisée en homéopathie. On prépare une teinture-mère à partir de la plante entière fleurie fraîche. Les dilutions de cette teinture-mère sont utilisées, entre autre, pour traiter des affections respiratoires, circulatoires, gynécologiques, chez les patients dont les symptômes sont en similitude avec les effets provoqués par l’anémone.
A la fin du printemps, les fleurs de l’anémone rouge laissent place à un plumeau vert argenté, véritable étoile composée de fruits ou graines qui assureront la pérennité de cette jolie plante.


image utilisateur



8 visiteurs | 1301246 pages vues | 4 requêtes | 0.0065s
Vive l'alagnon - vvs - Copyright© by "Virtual Dream Corporation" 2019, tous droits réservés.