Courrier

Déversement de jeunes saumons
Auteur(s): Créé le 18 Mai 2011

Courrier, co-signé par les AAPPMA de Massiac et de Murat ainsi que par Vive l'Alagnon, adressé à M. BORDEAU, responsable du programme migrateur, DREAL Centre.

image utilisateur


Courrier adressé à M. FORRAY, directeur de la DREAL Centre

image utilisateur
image utilisateur


Réponse de M. FORRAY

image utilisateurimage utilisateur



ASSOCIATION VIVE L’ALAGNON AAPMA de MASSIAC AAPPMA de MURAT
Chez M. ALLEZARD Maison de la pêche Chez M. PAVOT
Le Boutirou Place des pupilles de la Nation rue de la Sapinette
15500 MASSIAC 15500 MASSIAC 15170 NEUSSARGUES


Le 23 mars 2011

Monsieur BORDEAU
Responsable du programme migrateur
DREAL Centre
Copie à :
M. FORRAY (Directeur de la DREAL Centre)
Mme DUFAY (représentante du plan Loire)
M. BOMASSI (délégué régional de L’ONEMA Auvergne Limousin)
M. VAUCLIN (représentant migrateur de l’ONEMA)
Mme BAISEZ (directrice de LOGRAMI)
M. BACH (chargé d’étude de LOGRAMI)

Monsieur,

Nous avons pris connaissance par voie de presse des conclusions du conseil scientifique international du saumon Loire-Allier qui a eu lieu le 17 et 18 février à Orléans.
Nous sommes toutefois étonnés de l’absence de remise en cause du plan d’alevinage massif et non ciblé réalisé par le conservatoire national du saumon. Nous insistons sur la nécessité de mettre en place des zones refuges pour la reproduction naturelle du saumon en y interdisant tout alevinage.

Un ajustement à mi-parcours du plan Loire est indispensable compte tenu des chiffres alarmants de faibles remontées de saumons, sans pour autant que cela entraine une remise en cause forte de la politique mise en œuvre par La DREAL.

Il est indispensable de se servir des erreurs en matière de gestion des populations de truite ; il a fallu des années et des années pour reconnaitre l’inefficacité des déversements en zone de reproduction naturelle (attesté depuis par les études génétiques et phénotypiques).

Il faut reconsidérer cette politique d’assistance systématique de la reproduction, en mettant en place des zones de renouvellement autonome des populations sur le long terme ; la reproduction naturelle étant certainement garante du maintien de population de meilleure qualité…

Les déversements surdensitaires actuellement réalisés ne tiennent pas compte de la capacité d’accueil de nos cours d’eau et s’opposent certainement à la reproduction naturelle par compétition. Nous voulons aussi vous sensibiliser sur les risques sanitaires liés aux introductions de poissons issus de pisciculture pour les autres espèces remarquables de nos cours d’eau du bassin Alagnon (truite fario de souche, ombre commun…).
Nous insistons sur la nécessité de réaliser un ajustement à mi-parcours du plan Loire, en considérant l’Alagnon et ses affluents « zones de reproduction naturelle du saumon interdisant tout alevinage ».
Soyez persuadé que nous continuerons à défendre l’intérêt du saumon :
Le saumon est une chance extraordinaire pour l’Alagnon
L’Alagnon est peut-être la dernière chance du saumon ?…

Très sincèrement.

Hervé BRUN Guy NAVA Jean Pierre PAVOT
Président de l’Association Vive l’Alagnon Président de l’AAPPMA de Massiac Président de l’AAPPMA de Murat
http://alagnon.fr vive@alagnon.fr




8 visiteurs | 1199980 pages vues | 4 requêtes | 0.0081s
Vive l'alagnon - vvs - Copyright© by "Virtual Dream Corporation" 2019, tous droits réservés.