Courrier

Pour la poursuite d'une pêche de loisir dans les années à venir, en respectant la ressource...
Auteur(s): Créé le 30 Janvier 2019

Courrier de l'association Vive l'alagnon, du 29 février 2019, adressé aux Fédérations de pêche du Cantal, de la Haute Loire, du Puy de dôme et aux AAPPMA du bassin versant de l'Alagnon

Objet:

Pour une réduction des prélèvements réglementaires de salmonidés à deux poissons par jour et par pêcheur sur les cours d'eau du bassin versant de l'Alagnon.
Pour une invitation à remettre à l'eau les poissons capturés quelque soit le nombre de prises autorisées.
Pour une incitation à utiliser des hameçons simples sans ardillons pour favoriser la remise à l'eau et la survie des poissons.

Face à l'évolution des mœurs, à la montée d'une pensée parfois extrémiste prônant l'arrêt de la pêche et face aux multiples agressions que subissent les milieux aquatiques ; il est possible et même indispensable de promouvoir une pêche de loisir avec remise à l'eau des poissons en favorisant l'utilisation d'hameçons simples et sans ardillons, tout en limitant le nombre de captures (pour ceux qui souhaitent prélever).

Le SAGE Alagnon devrait rentrer dans sa phase de mise en œuvre après approbation préfectorale ; son application va demander des efforts à de nombreux acteurs du territoire (collectivités, particuliers, éleveurs,...) pour limiter les pollutions diffuses, pour essayer de maintenir des débits compatibles avec la vie de nos cours d'eau.

De leur côté les pêcheurs doivent prendre des mesures simples pour garantir le maintien du stock de poissons présents, tout en poursuivant leurs activités pour la préservation des milieux aquatiques au sein des AAPPMA ; il ne s'agit pas de punir les pêcheurs comme certains pourraient le croire, mais bien de défendre notre biodiversité, qui elle seule doit guider nos actions.

Les études financées par les fédérations de pêche ont démontré la qualité et la valeur inestimable des souches de truites farios (cf Lascaux) et d'ombres communs (cf Persat) présents dans l'Alagnon et ses affluents ; la gestion patrimoniale est devenue une évidence depuis plusieurs années, comme devraient l'être certaines mesures que nous vous proposons d'adopter et de mettre en avant.

Nous demandons donc aux fédérations de pêche du Cantal, de la Haute Loire, du Puy de dôme et aux AAPPMA du bassin versant de l'Alagnon :

- d'étudier la proposition de limiter les prélèvements à deux salmonidés par jour et par pêcheur (dont un seul ombre commun) pour ceux qui souhaitent prélever ;

- d'encourager les pêcheurs à remettre à l'eau les poissons avant même d'avoir atteint le nombre de captures autorisées, par tout moyen de communication (site internet, carte de pêche, documents papier, manifestations...) ;

- d'encourager l'utilisation d'hameçons simples, sans ardillons, quelques soient les techniques de pêches.


Hervé Brun, Président de l'association Vive l'Alagnon




6 visiteurs | 1233340 pages vues | 4 requêtes | 0.0062s
Vive l'alagnon - vvs - Copyright© by "Virtual Dream Corporation" 2019, tous droits réservés.