Le Journal de l'Alagnon

Les truites du Cantal et l'oeil du peintre : J. F. SCHEMBARI
Auteur(s): Hervé 07 Septembre 2011

« Les cours d’eau du Cantal sont encore très largement habités par des truites sauvages à la morphologie nettement distinctes en fonction des bassins versants » Pr Lascaux

Cliquer pour lire cette étude



L’association Vive l’Alagnon a demandé au peintre clermontois Jean François SCHEMBARI de se prêter à un petit exercice :

DECRIRE AVEC SON ŒIL DE PEINTRE 3 TRUITES ISSUES DE 3 RIVIERES VOISINES :

image utilisateur image utilisateur image utilisateur

la SANTOIRE, l’ALAGNON, l’EPIE


Chacune des truites présentant des caractéristiques morphologiques propres à sa rivière.


LA TRUITE DE LA SANTOIRE : « la truite de Paul HUET » (1803-1869) :

Palette chaude de couleur terre et utilisation du noir.

image utilisateur image utilisateur image utilisateur


« C’est celle qui est le plus proche du milieu naturel avec des mélanges de noir et de jaune indien pour la fabrication des verts. »

« Je pense plus à une palette de paysagiste, notamment celle de l’école Barbizon et plus particulièrement au peintre Paul HUET qui a travaillé dans des gammes de brun, de noir, et de vert »

« C’est une truite qui épouse son milieu naturel, très proche des gammes de la nature. Elle évoque la couleur de la forêt. »



LA TRUITE DE L’ALAGNON : « la truite de VELASQUEZ » (1599-1660) :

Touches colorées accentuées et variétés d’écritures.

image utilisateur image utilisateur image utilisateur


« Je fais un parallèle avec le peintre VELASQUEZ. Il s’agit d’une truite très marquée au niveau de la matière. La truite rappelle un peu les couleurs d’un feu de cheminée (avec des noirs, jaune de Naples, rouges, gris, vert de gris). Les lumières sont froides (utilisation du jaune de Naples des peintres du 17ème siècle) ».


LA TRUITE DE l’EPIE : « la truite de VERMEER » (1632-1675) :

Touches arrondies et lisses à peine perceptibles, très brillantes.

image utilisateur image utilisateur image utilisateur


« Cette truite présente beaucoup de glacis, des reflets. Elle me fait penser à ce peintre flamand. Elle est très proche de la truite de l’Alagnon avec une lumière plus froide. On retrouve de l’orange, du vermillon, du jaune de Naples et de la terre de sienne brûlée. Pour faire chanter le rouge orangé, utilisation de la couleur complémentaire bleue (autour du rouge)»

« Cette truite me fait penser à la peinture flamande et à VERMEER en particulier. Il s’agit d’une peinture brillante réalisée par une multitude de points, en opposition à Vélasquez où la touche est plus large et gestuelle »


Merci à mon ami Jean François SCHEMBARI, l’un des derniers grands maîtres de la peinture, mon artiste contemporain préféré. A visiter sur son site.
Hervé


image utilisateur image utilisateur image utilisateur

http://web.lerelaisinternet.com/204700157/l-artiste-schembari.php
ou bien dans sa galerie 3 rue Grégoire de Tours à Clermont-Ferrand.



9 visiteurs | 1233374 pages vues | 4 requêtes | 0.0068s
Vive l'alagnon - vvs - Copyright© by "Virtual Dream Corporation" 2019, tous droits réservés.