SAGE Alagnon

Les dossiers du SAGE
Centrale hydraulique
Créé le 09 Mars 2024

Première demande d'augmentation de puissance de la centrale Moulin Grand: premier avis de " Vive l'Alagnon"



image utilisateur

image utilisateur



Rappel - La position de Vive l'Alagnon était la suivante :



Objet: réponse à la demande d'augmentation de puissance de la centrale hydraulique de Moulin Grand à Massiac


image utilisateur


Monsieur le président de la commission locale de l'eau du SAGE Alagnon,
Madame Villerot,

Le schéma d'aménagement et de gestion des eaux ( SAGE) d'un bassin versant vise à concilier la satisfaction et le développement des différents usages et la protection des milieux aquatiques, en tenant compte des spécificités des territoires.
L'association Vive l'Alagnon a participé à l'élaboration du SAGE Alagnon depuis sa création en 2008 suivant une démarche volontaire de concertation avec les acteurs locaux du territoire regroupés au sein d'une assemblée délibérante: la commission locale de l'eau ( CLE).
Nous avons pu définir tous ensemble les orientations pour garantir le bon état écologique et chimique des eaux en élaborant un plan d'aménagement et de gestion durable et un règlement approuvé par arrêté préfectoral le 30 septembre 2019.
Nous souhaitons rappeler que le règlement d'un SAGE est opposable au tiers et à l'administration. Concernant le SAGE Alagnon, la règle 3 stipule que " le débit et le volume prélevé dans le cours d'eau correspond au strict débit et volume nécessaire à son usage". Nous maintenons que l'usage de Moulin Grand est celui définit par son fondé en titre et il ne peut déroger à cette règle. toute augmentation de puissance remettrait en cause la nature même du SAGE et le travail effectué depuis près de 15 ans. Ce serait aussi la porte ouverte à toute sorte de demande d'augmentation de prélèvements pour de multiples usages. Nous vous rappelons que la quantité d'eau est devenu un enjeu majeur pour la préservation des trois espèces exceptionnelles de notre cours d'eau que beaucoup nous envient: le saumon , la truite fario et bien sûr l'ombre d'Auvergne.
L'association Vive l'Alagnon souhaite aussi insister sur l'incompatibilité d'une augmentation de puissance avec le classement de l'Alagnon en liste 1 et 2 au titre de l'article L214-17 du code de l'environnement. ce classement protège un cours d'eau contre la dégradation de la continuité écologique et n'a pas vocation à imposer de nouvelles contraintes au cours d'eau et aux espèces présentes.



L'association vive l'Alagnon souhaite donc la stricte application du règlement du SAGE Alagnon ainsi que la stricte application des obligations qui découlent du classement de ce cours d'eau en liste 1 et 2.
L'association Vive l'Alagnon émet en conséquence un avis défavorable à la demande d' augmentation de puissance de la centrale hydraulique de Moulin Grand.
Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, Madame Villerot, nos salutations distinguées.

Hervé BRUN
Président de l’association VIVE L’ALAGNON

Association de protection de la rivière Alagnon et de ses affluents sur les trois départements Cantal, Haute-Loire, et Puy-de-Dôme.





Deuxième demande d'augmentation de puissance de la centrale Moulin Grand: deuxième avis de " Vive l'Alagnon"


image utilisateur


Courrier adressé à Monsieur le président de la commission locale de l'eau du SAGE Alagnon ainsi qu'à Madame Villerot,


Massiac le 18 février 2024

Objet: réponse à la deuxième demande d'augmentation de puissance de la centrale hydraulique de Moulin Grand à Massiac

Monsieur le président de la commission locale de l'eau du SAGE Alagnon,
Madame Villerot,

L’association vive l’Alagnon rappelle que les enjeux écologiques de notre rivière sont majeurs en raison du réchauffement climatique, et il ne nous semble pas que les conditions hydrologiques aient évolué favorablement ces dernières années pour évaluer une nouvelle demande d’augmentation de puissance de la pico centrale de Moulin grand.

Concernant le dossier présenté, nous souhaitons développer les points suivants :
• La concurrence problématique qui va s’accentuer de plus en plus avec le changement climatique entre :

- le débit turbiné dans le bief et tous les impacts qui en découlent, y compris la perte d'habitat par "effet retenue",
- l’écoulement qui reste naturel dans le tronçon circuité de la rivière.
Equiper aujourd’hui une pico centrale au-delà du module (en l’occurrence 10.1 / 8.26 = 1.22 en terme de rapport hydrologique) sur un cours d’eau comme l’Alagnon, irrégulier et ultra prioritaire en termes de protection du milieu naturel aquatique nous semble déraisonnable pour deux raisons :
- la baisse des débits déjà effective sur le haut bassin de la Loire et de l'Allier (modélisation hydrologique Explore 2), avec des perspectives d’évolution vers une tendance à l’assèchement et à la hausse des températures ( Jean Philippe Vidal, INRAE).
- la situation extrêmement critique du grand saumon de Loire menacé d’extinction et aujourd'hui cantonné dans ses deux principales zones refuges, à savoir le Haut-Allier et l’Alagnon.

En effet, Il est indispensable de réduire le taux d’étagement de l’Alagnon au plus bas niveau possible (suppression des chutes artificielles) pour que cet affluent majeur du Haut-Allier devienne la zone refuge la plus accueillante et productive possible.

Si elle était autorisée, cette augmentation de puissance :
- serait d’une part très hasardeuse en terme de productivité énergétique (temps de fonctionnement réduit à plein régime, au-delà de 10.1 + 1.6 m3/s ...)
- irait d’autre part à l’encontre de toutes les dispositions du chapitre 1 du SDAGE Loire-Bretagne « repenser les aménagements de cours d'eau dans leur bassin versant ».


• L’insuffisance des mesures de réduction d’impact et de compensation. Les dispositifs de franchissement actuels de Moulin-Grand ne sont pas à la hauteur des besoins de libre circulation des poissons migrateurs, en premier lieu ceux du grand saumon de Loire qui a besoin de dispositif largement dimensionnés et parfaitement fonctionnels compte tenu des menaces qui pèsent sur cette population unique en Europe de l’Ouest. La fonctionnalité des dispositifs actuels de franchissement est mal diagnostiquée dans ce dossier et leurs propositions d’amélioration restent très incertaines en termes de garantie de résultat biologique (dimensionnement étriqué, conception alambiquée, forte exposé aux risques de dysfonctionnement, aux défauts d’entretiens et aux problèmes d'attractivité …). Nous demandons l’absence totale d’impact supplémentaire sur la faune piscicole.


Comme vous l’aurez compris, l’association vive l’Alagnon est défavorable à cette nouvelle demande d’augmentation de puissance de la centrale hydraulique de Moulin Grand. Nous devons protéger les cours d’eau de notre territoire compte tenu de la présence d’espèces piscicoles exceptionnelles qui participent à l’attractivité du bassin versant de l’Alagnon, à l’économie touristique locale, à la qualité de vie de la population.
Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, Madame Villerot, nos salutations distinguées.


Hervé BRUN
Président de l’association VIVE L’ALAGNON

Association de protection de la rivière Alagnon et de ses affluents sur les trois départements Cantal, Haute-Loire, et Puy-de-Dôme.



44 visiteurs | 3361058 pages vues | 3 requêtes | 0.0094s
Vive l'alagnon - vvs - Copyright© by "Virtual Dream Corporation" 2024, tous droits réservés.