Vive l'Alagnon

INTRODUCTION

L’association Vive l’Alagnon a été créée en décembre 2006 par trois amoureux de l’Alagnon et de ses affluents.

Cette association a pour objet la protection du patrimoine naturel et du Bati du Bassin Versant de l’ALAGNON sur trois départements Cantal, Haute Loire et Puy de Dôme.

Nous constatons depuis des années une pollution entrainant une eutrophisation des cours d’eau. Nous souhaitons contribuer à améliorer la qualité de l'eau, protéger la vie aquatique tout en préservant l’activité socio-économique de notre « région » en responsabilisant la population et les élus.

SITUATION DU BASSIN VERSANT ALAGNON

image utilisateur


L'ALAGNON prend sa source à 1686 m d'altitude (Puy de Bataillouse), parcourt 85 km avant de se jeter au saut du loup à 386 m d'altitude dans l'Allier.

Le Bassin Versant ALAGNON c'est :
- 3 départements concernés
- 1033 km² de superficie
- 56 communes
- 20 000 habitants environ

DE NOMBREUX AFFLUENTS


LE LAGNON
image utilisateur

Plomb du cantal
Longueur : 14,4 km
Bassin : 20,7 km2
Débit moyen annuel : 0,755 m³/s à Murat


Le Lagnon prend sa source sur le versant oriental du Plomb du Cantal. La totalité de son parcours est orientée nord-est et son bassin versant fait entièrement partie du Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne. Sa vallée est bordée au nord par la forêt de Murat, ville où il rejoint l’Alagnon. Il traverse également les communes d’Albepierre-Bredons et de Laveissenet. Le Lagnon est une rivière assez irrégulière mais particulièrement abondante. Son débit moyen annuel à Murat est de 0,755 m³ par seconde.



L’ALLANCHE
image utilisateur

Longueur : 30,5 km
Bassin : 157 km2
Débit moyen annuel : 2,94 m³/s à Joursac


image utilisateur
L' Allanche naît à trois kilomètres du Signal du Luguet, point culminant des monts du Cézallier. Elle quitte rapidement la commune d' Anzat-le-Luguet et le département du Puy-de-Dôme pour rejoindre le Cantal. Elle prend alors la direction sud jusqu'à son confluent avec l'Alagnon à Neussargues-Moissac. Son débit moyen interannuel à Joursac est de 2,94 m³ par seconde.

La rivière coule dans le Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne et traverse les communes d’Anzat-le-Luguet, de Marcenat, de Pradiers, d’Allanche, de Sainte-Anastasi, de Chalinargues, de Joursac et de Neussargues-Moissac.



L’ARCUEIL
image utilisateur

Longueur : 37,8 km
Bassin : 100 km2
Débit moyen annuel : 1,08 m³/s à Massiac


L' Arcueil prend sa source à 1150 mètres d’altitude sur le rebord nord des monts de la Margeride près de Védrines-Saint-Loup (Cantal). Son orientation générale va du sud vers le nord. Elle se jette dans l'Alagnon en rive droite à Massiac. La rivière traverse les communes cantaliennes de Védrines-Saint-Loup , Montchamp, Lastic, Vieillespesse, Rézentières, Saint-Mary-le-Plain, Bonnac et Massiac.

L'Arcueil est une rivière abondante. Son débit moyen interannuel à Massiac est de 1,08 m³ par seconde.




L’ALLAGNONETTE
image utilisateur


Longueur : 20 km
Bassin : 66,2 km2
Débit moyen annuel : 0,58 m³/s à Massiac


L'Allagnonette est aussi appelée « l'Igoune » à Massiac. Ce nom vient de l'occitan Aïgouno qui signifie "la petite eau". Elle naît sur les bords nord du massif de la Margeride, aux finages de Lastic (Cantal). Son orientation générale va du sud vers le nord. Elle se jette dans l' Alagnon en rive droite sur le territoire de Massiac. Elle coule dans les communes de Lastic, Saint-Poncy, La Chapelle-Laurent et Massiac (Cantal).





LA VIOLETTE
image utilisateur

Longueur : environ 15 km
Bassin : ?


La Violette est un ruisseau qui nait sous le nom de ruisseau de Combeneyre. Il prend sa source au village du Mirial près du Mont Chapelas (1038 mètres), sur le territoire de la commune de La Chapelle-Laurent (Cantal). Il s’oriente d’abord vers le nord et entre dans la Haute-Loire 500 mètre après sa source. Il s’enfonce rapidement dans une gorge et rejoint le ruisseau de Boucheaud à proximité du village de Saint-Beauzire. Le cours d’eau prend alors le nom de Violette et s’oriente Nord-Ouest puis Ouest. Il reçoit les eaux des ruisseaux de Daü et de la Pénide, travers les village de Montgon et de Grenier où il se jette dans l’Alagnon en rive droite.

Communes traversées : La Chapelle-Laurent (Cantal), Lubilhac, Saint-Just-près-Brioude, Saint-Beauzire et Grenier-Montgon (Haute-Loire).



LA SIANNE
image utilisateur



Longueur : 33,1 km
Bassin : ?


La Sianne prend sa source dans les monts du Cézallier à 1484 mètres d’altitude près du mont Chamaroux. Son orientation générale va d'ouest en est. Elle se jette dans l'Alagnon en rive gauche sur le territoire de Blesle. Elle traverse les communes d’Anzat-le-Luguet (Puy de Dôme), Vèze, Molèdes, Allanche, Auriac-l'Eglise (Cantal) et de Blesle (Haute-loire).






LA VOIREUZE
image utilisateur

Longueur : Environ 14 km
Bassin : ?


La Voireuze est un ruisseau dont le nom change tout au long de son parcours. Elle prend son nom définitif au village du Breuil situé sur la commune de Leyvaux. L’ensemble des sources possibles sont situées au sud du Signal du Luguet, point culminant des monts du Cézallier. Les ruisseaux de Vins-Haut (1364 mètre) et le ruisseau de Bostberthy se rejoignent pour former le ruisseau du Barthonnet. Ce dernier dévale les monts du Cézallier en direction Est sur plus de 6 kilomètres. Il rejoint le ruisseau de Leyvaux au niveau du village du Breuil et prend le nom de Voireuze. La rivière garde ce nom sur environ 8 km, jusqu’à son embouchure avec l’Alagnon au Babory de Blesle.






LA BAVE
image utilisateur


Longueur : Environ 22 km
Bassin : ?


La Bave prend sa source à 1382 mètres d’altitude dans les monts du Cézallier près du Signal du Luguet. Son orientation générale va d'Ouest en Est. Elle se jette dans l'Alagnon en rive gauche près du village de Brugeilles (commune de Torsiac). Elle traverse les communes suivantes : Anzat-le-Luguet, Apchat (Puy de Dôme), Autrac, Blesle (Haute-loire), Leyvaux (Cantal) et Torsiac (Haute-loire) et baigne les villages de La Rochette, Besse et Bousselargues.






COMPOSITION DU BUREAU

image utilisateur


LE SAVIEZ-VOUS ?

Eutrophisation : Pollution due à un apport trop important de Nitrates et de Phosphates entrainant une prolifération d'algues à l'origine d'une consommation de l'oxygène et d'une asphyxie des Milieux.

L'Eutrophisation est pratiquement visible toute l'année sur l'Alagnon sous forme de "vase" ou de dépôt visqueux venant colmater le lit de la rivière.

Biodiversité ou diversité biologique : représente la richesse biologique constituée par l'ensemble des organismes vivants, mais aussi les relations qu'ils peuvent avoir avec les milieux dans lesquels ils vivent.

Bassin versant : c'est une unité géographique naturelle correspondant à l'ensemble de la surface recevant les eaux qui circulent naturellement vers un même cours d'eau ou vers une même nappe souterraine.


Nos Objectifs

- Informer la population

- Sensibiliser les élus et la population pour:
+ améliorer les systèmes d’assainissement individuels et collectifs.
+ rénover le système collecteur en privilégiant un réseau séparatif.
+ assurer un rendement minimum de traitement des stations d’épuration et leur entretien.

- Respecter l’environnement en préservant l’activité socio-économique du Bassin Versant ALAGNON

- Protéger les zones humides et les sources

- Encourager les AAPPMA dans leur politique de gestion patrimoniale pour sauvegarder nos truites de souche et nos ombres communs et favoriser le retour du saumon.

- Notre participation au comité locale de l'eau (CLE) du SAGE Alagnon nous donne encore plus de raisons d'exister. Cela va nous permettre de poursuivre notre action, de faire partager nos idées, et montrer notre volonté de faire avancer les choses.



DE FACON PLUS CONCRETE


1

Nous écrivons et rencontrons les élus pour que ceux-ci engagent une programmation de travaux pour rénover et entretenir les stations d'épuration et leur réseau collecteur sur des points bien précis.

+ une étude diagnostique de l'assainissement collectif a été réalisée pour les plus grosses communes.
+ les points de dysfonctionnement sont connus et un chiffrage du coût des travaux a été fait.
+ des subventions allant de 20% à 70% du montant des travaux sont disponibles jusqu'au 31 décembre 2009. (Convention avec l'agence de l'eau et l'Etat).
+ obligation d'obtenir de bons résultats d'ici 2015 (directive Européenne) sous peine de sanctions.



2

Nous sensibilisons dès que cela est possible la population, les élus et les décideurs sur les risques liés à la pollution de nos cours d'eau en mettant en avant le caractère exceptionnel du Bassin Versant ALAGNON et de l'atout qu'il représente pour notre région dans les années à venir.


3

Nous souhaitons obtenir plus de moyens financiers et humains pour restaurer et gérer les milieux aquatiques du Bassin Versant ALAGNON en rencontrant les acteurs et les représentants des différents circuits financiers de l'eau :
+ pour la réalisation de travaux liés à l'assainissement et à la maîtrise de la pollution agricole.
+ pour mener à bien la conduite du futur SAGE.


- Nous souhaitons que l'agence de l'eau classe les têtes de bassins prioritaires pour le retour à un état des eaux excellent, en leur octroyant plus de subventions et de moyens et en abaissant le seuil admissible de Nitrate et de Phosphate.



4

Nous voulons préserver l'activité socio-économique de la région et nottament l'activité agricole essentiellement liée à l'élevage :
+ en obtenant des financements adaptés pour le stockage des lisiers.
+ en informant sur les bonnes pratiques d'enrichissement des sols (épandage, amendement minéral, ...) en partenariat avec les organismes habilités.



5

Nous soutenons la gestion patrimoniale de l'ALAGNON et de ses affluents en proscrivant tout alevinage ou lacher de truite d'élevage.

Nous sensibilisons les pêcheurs sur la fragilité des milieux aquatiques, sur les techniques de pêche les moins agressives tout en les invitant à prélever avec "tact et mesure".



6

Nous voulons:

+ faire rayonner le Bassin Versant ALAGNON au-delà de ses propres frontières géographiques pour rendre la région plus dynamique et attractive.
+ permettre aux usagers de se réapproprier les cours d'eau en obtenant une qualité de l'eau, autorisant entre-autres, la baignade.


LE SAVIEZ-VOUS ?

SDAGE ou Shéma Directeur d'Aménagement et de la Gestion des Eaux : document qui précise pour une durée de 6 ans (2010 - 2015) les objectifs de reconquête de la qualité de l'eau.

Ce document a une force juridique (il est opposable à toutes les décisions administratives dans le domaine de l'eau).

Il est complété par un programme d'actions précises localisées datées et chiffrées.

Assainissement
- Eaux usées : 3 catégories
+ les eaux domestiques contenant des matières organiques, des produit chimiques et des micro-organismes.
+ les eaux pluviales transportent des matières végétales ou minérales.
+ les eaux industrielles contiennent des substances chimiques et polluantes ou des matières organiques.

Réseau unitaire : ce réseau rassemble en une seule canalisation toutes les eaux usées d'une agglomération (eaux domestiques, eaux pluviales voire eaux industrielles).

Réseau séparatif : ce réseau est contitué de deux canalisations différentes.
+ l'une pour les eaux usées domestiques et industrielles.
+ l'autre pour les eaux pluviales.

Eaux parasites : eaux claires de drainage, nappes souterraines ou fontaines venant surcharger un réseau d'assainissement, diluant la pollution et réduisant l'efficacité épuratoire de l'ouvrage de traitement.

Directive Européenne "eaux résiduaires urbaines"
sur la qualité de l'assainissement :
- obligation d'efficacité de la collecte et exigence de résultats pour le traitement.
- obligation de surveillance des rejets et du milieu.

5 visiteurs | 977148 pages vues | 5 requêtes | 0.0074s
Vive l'alagnon - vvs - Copyright© by "Virtual Dream Corporation" 2017, tous droits réservés.